Les prix du brut reculent après révision en baisse de la demande mondiale

Sur le New york Mercantile Exchange (Nymex), le baril de brut cédait 18 cents à 63,40 dollars, vers 15H05 GMT. Les cours avaient pris 1,41 dollar jeudi.

"La raison pour laquelle les cours baissent aujourd’hui a beaucoup à voir avec la réduction de la prévision de demande de brut de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)", a estimé Jason Schenker, analyste chez Wachovia.

"Il y a une combinaison entre des prises de bénéfices et ce rapport de l’Opep", a-t-il ajouté, remarquant cependant que "les cours évoluent toujours dans la même marge de 55 à 65 dollars le baril."  La demande mondiale de brut devrait progresser de 1,5 million de barils par jour (mbj), soit de 1,8%, à 84,5 mbj, estime l’Opep dans son rapport mensuel de mars publié vendredi à Vienne.

Cette prévision est en très léger retrait (-0,09%) par rapport aux anticipations de 84,64 mbj données en février.

Les courtiers restaient néanmoins préoccupés par les menaces sur l’approvisionnement que suscitent les tensions au Moyen-Orient, notamment en Irak.

L’armée américaine et les forces irakiennes ont lancé jeudi une vaste opération au nord de Bagdad. La partie aérienne de l’opération a été qualifiée de plus importante depuis l’invasion du pays le 20 mars 2003.

L’Irak a exporté 1,42 million de barils par jour de brut en février, soit un million de moins que le niveau d’exportation d’avant-guerre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *