Les Taliban fuient face aux marines, selon l’Otan

L’Otan a déclaré lundi que les taliban battaient en retraite vers le sud de l’Afghanistan et la frontière avec le Pakistan face à une offensive des marines américains dans la province d’Helmand.
Partis de l’ancien bastion taliban de Garmsir, les militaires américains progressent vers le Sud depuis un mois dans le cadre d’une opération visant à couper les routes en provenance du Pakistan qui permettent aux insurgés islamistes de s’infiltrer en Afghanistan.
«Après avoir subi plusieurs semaines de pression au sud de Garmsir, les insurgés tentent de fuir vers le Sud, peut-être pour regagner leurs sanctuaires dans un autre pays», a déclaré le général Dan McNeill, commandant de l’Isaf (Force internationale d’assistance à la sécurité), lors d’une conférence de presse.
Il s’est abstenu de citer nommément un pays mais le Pakistan est le seul pays partageant une frontière avec la province d’Helmand.
Les Etats-Unis ont déployé 3.200 marines en Afghanistan en mars afin d’y renforcer les contingents principalement britannique, canadien et néerlandais présents dans le sud du pays.
Les autorités afghanes accusent régulièrement le Pakistan d’héberger des combattants taliban. Le Pakistan admet la présence de taliban dans ses provinces frontalières qui échappent au contrôle du gouvernement central mais nie aider les insurgés islamistes.
«S’il n’y a pas de pression exercée sur les insurgés dans les sanctuaires hors de portée des forces de sécurité dans ce pays, je pense que les taliban augmenteront en nombre», a déclaré le général McNeill, qui sera remplacé mardi à la tête de l’Isaf par un autre général américain.Les responsables de l’Otan se montrent critiques face aux négociations de paix entre le gouvernement et les insurgés taliban pakistanais qui laissent selon eux les mains libres aux islamistes pour multiplier leurs attaques en Afghanistan.
«Il est très dangereux d’allumer un feu de forêt (…) par un jour de grand vent. On ne sait pas où les flammes et les braises retomberont», a déclaré McNeill, en s’abstenant toujours de citer le Pakistan.
Le ministère afghan de l’Intérieur a par ailleurs annoncé que 48 taliban avaient été tués dimanche dans le Nord-Ouest.

•Jon Hemming (Reuters)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *