Les USA fidèles à leurs engagements

Ari Fleischer, le porte-parole de la Maison Blanche, a assuré que le président américain resterait fidèle à sa position. «Le président continue de croire que le meilleur chemin vers la paix passe par la création de l’Etat de Palestine, aux côtés d’Israël», a-t-il déclaré à la presse. «C’est ce vers quoi il continuera à oeuvrer», a poursuivi Fleischer, ajoutant : «au-delà, je ne commente pas les questions de politique intérieure».
Colin Powell, le secrétaire d’Etat américain a, quant à lui, indiqué à la presse avoir parlé à Sharon dans la journée. «Le Premier ministre et moi avons parlé de la décision prise hier (lundi) par le comité du Likoud et il m’a bien sûr réaffirmé qu’il restait déterminé à aller de l’avant afin de mener à bien le projet que, je pense, tout le monde a, d’avoir un Etat palestinien», a déclaré M. Powell, qui a estimé que la résolution du Likoud ne changerait pas la position de Sharon à ce sujet. Ce soutien des Etats-unis à la création d’un Etat palestinien a été qualifié de «développement positif» par le chef de la diplomatie égyptienne Ahmed Maher. «Ceci démontre que leur position partiale en faveur d’Israël (…) change», a déclaré M. Maher, dans une interview diffusée par la télévision.
Sur un autre plan, le Premier ministre israélien Ariel Sharon devait exposer mardi devant le Parlement ses propositions de paix, alors que l’armée israélienne poursuit ses brèves incursions en territoire autonome, tuant deux palestiniens en Cisjordanie. Sharon devait prononcer un discours de politique générale, au surlendemain de sa défaite au Likoud (droite) face à son rival Benjamin Netanyahu. L’ancien Premier ministre est parvenu à faire voter contre la volonté de Sharon et à une forte majorité un appel contre la création d’un Etat palestinien. Mais il faut également noter que plus de six Israéliens sur dix se déclarent favorables à la création d’un Etat palestinien et soutiennent très majoritairement l’actuel Premier ministre Sharon contre Netanyahu, selon un sondage publié mardi. Quelque 68% des Israéliens estiment qu’il aurait fallu reporter le vote sur l’Etat palestinien comme le proposait Sharon, tandis que 26% soutiennent la position de Netanyahu, le reste se déclarant sans opinion. Sur le terrain, deux Palestiniens ont été tués dans la localité autonome de Halhoul, près d’Al-Khalil (Hébron, sud de la Cisjordanie), par l’armée d’occupation israélienne qui a effectué quelques heures plus tard une incursion dans la ville autonome de Rafah, dans le sud de la bande de Ghaza.
Khaled Abou Khiran, le chef du service de renseignements généraux à Halhoul, et Ahmed Zamaran, son second, ont été tués par des soldats israéliens, et trois Palestiniens ont été fait prisonniers au cours de cette incursion de quelques heures. Quatre chars israéliens accompagnés d’un bulldozer ont procédé à une brève incursion dans la ville autonome de Rafah, proche de la frontière avec l’Egypte, et blessé deux Palestiniens.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *