Les USA utilisent des moyens techniques pour vérifier si Zarqaoui est mort

"Nous utilisons des moyens techniques pour tenter de vérifier cela", a déclaré M. Jeffrey à des journalistes lors d’une vidéoconférence de Washington. Il n’a pas donné de précisions sur ces "moyens".
"Nous examinons les incidents de Mossoul (nord de l’Irak), mais nous n’avons pour l’instant aucune indication que Zarqaoui figure parmi les morts", a ajouté le responsable américain, qui était adjoint du chef de la mission diplomatique en Irak de juin 2004 à mars 2005. La presse américaine a affirmé dimanche que l’homme le plus recherché d’Irak et chef de la branche irakienne d’Al-Qaëda, pourrait se trouver parmi un groupe de rebelles tués samedi dans une bataille à Mossoul.
Le chef de la diplomatie irakienne Hoshyar Zebari a indiqué le lendemain que les autorités de Bagdad réalisaient des tests d’ADN sur les corps d’insurgés tués dans des combats pour vérifier si Zarqaoui se trouvait parmi eux. L’armée américaine a mis à prix la tête de Zarqaoui pour 25 millions de dollars. Son groupe a revendiqué de nombreux attentats sanglants en Irak et les attaques suicide du 9 novembre à Amman, qui ont fait 60 morts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *