Liban : Nasrallah optimiste sur un échange de prisonniers

Le chef du Hezbollah chiite libanais, Hassan Nasrallah, a fait état, mardi, pour la première fois de progrès dans les négociations concernant les deux soldats israéliens capturés par son mouvement en juillet 2006. «Pour la première fois, je peux annoncer qu’il y a une avancée positive dans les négociations concernant les deux soldats israéliens et les prisonniers libanais en Israël», a déclaré cheikh Nasrallah dans une déclaration enregistrée à la chaîne de télévision du Hezbollah, Al-Manar. «Sur ce dossier, des portes qui étaient fermées par le passé ont commencé à s’ouvrir», a-t-il ajouté. «Il y a de l’espoir et de l’optimisme, ce qui n’existait pas auparavant, en vue de parvenir à une percée dans les négociations», a encore dit le chef du puissant Hezbollah. Ehud Goldwasser et Eldad Regev ont été capturés par le Hezbollah le 12 juillet 2006 dans un raid qui a également coûté la vie à huit soldats israéliens à la frontière libano-israélienne. Israël a ensuite déclenché une offensive de 34 jours qui a dévasté le Liban jusqu’au 14 août 2006. M. Nasrallah, qui n’a à aucun moment donné des indications sur l’état des deux soldats ou s’ils étaient toujours vivants, a précisé que les négociations se déroulaient entre le Hezbollah et «l’ennemi sioniste à travers un médiateur international mandaté par l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan». Après la guerre de 2006, M. Annan avait annoncé la nomination d’un médiateur pour obtenir la libération des deux soldats mais avait refusé de dévoiler son nom afin «qu’il soit à même de travailler discrètement». L’hebdomadaire Der Spiegel avait ensuite affirmé que le médiateur était un agent des services de renseignements allemands qui connaît personnellement Hassan Nasrallah. Les déclarations de M. Nasrallah ont été diffusées au lendemain d’un échange entre Israël et le Hezbollah via des médiateurs allemands et la Croix-Rouge internationale, l’Etat hébreu remettant un prisonnier et les dépouilles de deux combattants du Hezbollah morts durant la guerre en 2006. En contrepartie, Israël a reçu la dépouille d’un immigrant d’origine éthiopienne mort noyé.
Israël n’a pas encore réagi aux déclarations du chef du Hezbollah mais le Premier ministre israélien Ehud Olmert avait plus tôt dans la journée indiqué que son pays avait payé un « prix supportable » lors de l’échange de lundi, dans l’espoir d’une libération de ses soldats capturés. Il a cité les noms de Ehud Goldwasser et Eldad Regev ainsi que celui du soldat Gilad Shalit, enlevé le 25 juin 2006 par des groupes armés palestiniens à la lisière de la bande de Gaza. Il a aussi cité Ron Arad dont l’avion avait été abattu au-dessus du Liban sud en 1986 et qui avait été fait prisonnier.

Lamia Radi (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *