Liberia : George Weah rate le but

Au lendemain du deuxième tour de la présidentielle au Liberia, la candidate Ellen Johnson Sirleaf bénéficie, selon les premiers résultats partiels, d’une vingtaine de points d’avance sur son adversaire George Weah, qui a dénoncé des fraudes lors des deux tours du scrutin.
Des résultats partiels, portant sur 33% des bureaux de vote dans 14 des 15 comtés du pays, placent Mme Sirleaf, ex-économiste formée à Harvard, en tête avec 169.655 voix, soit 60,45% des bulletins exprimés, contre 111.017 suffrages (39,55%) attribués à l’ex-vedette du football, a annoncé mercredi soir la Commission nationale électorale (Nec).
Selon la présidente de la Nec, la participation a été de 60,5% dans 1.006 des 3.070 bureaux de vote du pays, soit une baisse de 15 points par rapport à l’affluence enregistrée au soir du premier tour du 11 octobre, qui était couplé à des élections parlementaires.
Après avoir déclaré mardi en marge du scrutin qu’une "tricherie (au premier tour contre lui) était évidente", Weah a dénoncé mercredi des fraudes lors du second tour de la veille, tout en appelant ses partisans au calme.
"Nous, électeurs, sommes impatients de connaître les résultats, mais en même temps, j’ai pu observer que le scrutin de mardi a été entaché par la fraude", a-t-il affirmé à des journalistes au siège de son parti. "Pendant que nous prêchions la transparence et la démocratie, notre élection a été marquée par la fraude. Mais, alors que nous enquêtons à ce sujet, nous demandons à tous nos partisans de rester calmes pour le bien de la paix et d’attendre la fin de cette enquête", a-t-il ajouté. Jacob Kabakole, directeur de campagne national de Weah, a quant à lui dénoncé "la conduite de Mme Johnson Morris, qui a eu pour effet de mettre en cause l’intégrité du processus électoral", a-t-il estimé, laissant entendre qu’il dispose de preuves de fraude électorale et de manipulation des votes.
La présidente de la Nec, qui avait qualifié d’"irresponsables" les déclarations de M.Weah mardi, n’avait pas encore réagi à ces nouvelles accusations mercredi soir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *