Liberia : les rebelles sommés de quitter la capitale

Les rebelles du LURD (Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie) ont poursuivi dimanche leur offensive pour prendre le contrôle du centre de Monrovia, capitale du Liberia que les Etats-Unis leur ont demandé de quitter au plus vite. Sous une pluie battante, les rebelles ont franchi dans la matinée un pont stratégique du nord de Monrovia et poursuivaient leur offensive en direction de la route de l’aéroport, ce qui pourrait leur permettre d’atteindre le centre, siège du pouvoir du président Charles Taylor, en contournant la ville par l’est. « Ils ont déjà franchi le pont sur la rivière Stockton Creek et ils avancent », a déclaré le général Benjamin Yeaten, chef d’état-major adjoint de l’armée libérienne. « Nous subissons une attaque grave, beaucoup de civils sont tués pour rien et beaucoup de mes hommes sont blessés », a-t-il dit, ajoutant qu’en une semaine, trois de ses hommes avaient été tués et neuf blessés. Au coeur de violents affrontements entre les rebelles et les forces gouvernementales depuis plusieurs jours, le pont de Stockton Creek relie le port de Monrovia, aux mains du LURD depuis le 19 juillet, à Somalia Drive, une grande avenue rectiligne menant à la route de l’aéroport. Les rebelles tentent depuis plus d’une semaine de pénétrer dans le centre-ville par deux autres ponts situés au sud du port. A West Point, quartier situé à proximité du port et du centre, les tirs de mortier ont fait « plusieurs victimes », a affirmé le responsable au Liberia de Médecins sans frontières. Un second mouvement rebelle apparu fin mars dans le sud-est du pays, le Mouvement pour la démocratie au Liberia (Model), a repris son avancée en direction de l’est de Monrovia, notamment en direction de Buchanan (100 km à l’est de Monrovia).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *