Libye : Kadhafi continue de puiser dans ses avoirs à l’étranger

Libye : Kadhafi continue de puiser dans ses avoirs à l’étranger

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi continue de puiser dans ses comptes bancaires à l’étranger malgré les sanctions des Nations Unies, plusieurs pays tardant à geler ses comptes, a rapporté dimanche le quotidien américain Los Angeles Times. Le colonel Kadhafi et sa famille font partie des 18 individus qui se sont vu interdire de quitter le pays et des 13 personnes et cinq entités dont les avoirs ont été gelés par deux résolution de l’ONU. L’Union européenne et les Etats-Unis notamment ont déjà visé les avoirs des Kadhafi. Mais le Los Angeles Times affirme que malgré le blocage de 60 milliards de dollars d’avoirs par l’UE et les Etats-Unis, plusieurs pays n’ont pas ou peu fait pour geler les dizaines de milliards de dollars que les Kadhafi ont placé sur des comptes à l’étranger ces dernières années. Le leader libyen a également transféré de l’argent à l’étranger depuis le début de l’insurrection à la mi-février, selon des responsables s’exprimant sous couvert de l’anonymat. Le total des sommes n’est pas aisé à déterminer, notamment parce que M. Kadhafi a investi dans des sociétés et instituts financiers qui cachent son nom, selon le journal. La Turquie, opposée à une intervention en Libye, le Kenya, et plusieurs autres pays africains rechignent à appliquer les sanctions. L’Inde, la Chine et la Russie ont pour leur part résisté aux efforts des Occidentaux qui voulaient élargir les sanctions. Enfin, des pays sans liens économiques ou diplomatiques avec Mouammar Kadhafi n’ont pas cherché à identifier et bloquer les comptes du leader libyen, parfois faute de la capacité «technique» à retrouver ses avoirs cachés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *