Libye : Visite symbole du chef de la diplomatie française

Revitaliser la coopération entre les deux pays, tel est l’objectif de la courte visite effectuée vendredi par le chef de la diplomatie française dans la capitale libyenne. Une rencontre qui intervient trois jours avant la réunion de la commission mixte franco-libyenne prévue lundi à Paris, la première du genre depuis 20 ans. Après un longue passage à vide dans les canaux diplomatiques entre les deux pays, suite à l’attentat contre l’avion de la compagnie française UTA qui avait fait 170 morts (dont 53 Français) en septembre 1989, et l’embargo de l’ONU contre la Libye, suspendu en 1999, pour «participation à des actes terroristes», un net dégel a été opéré ces derniers mois. «La Libye du colonel Kadhafi s’assagit » depuis l’époque où son nom était associé au terrorisme international, indique-t-on dans les couloirs du Quai d’Orsay.
Le colonel a en effet opté pour la lutte anti-terrorisme au lendemain des attentats du 11 septembre. Lors d’un passage par la capitale française en février, le fils et successeur présumé du dirigeant libyen, Seif Al Islam Kadhafi, avait plaider pour l’amélioration des relations franco-libyennes, «une nouvelle ère».
Vendredi, Dominique de Villepin devrait évoquer plusieurs dossiers africains avec son homologue libyen Abdel Rahmane Chalgham. Tandis que du côté de Paris, les familles des victimes de l’attentat de l’UTA continuaient de réclamer justice, que les coupables jugés par contumace en France viennent y purger leur peine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *