L’Inde teste un nouveau missile nucléaire

Les Indiens ont répété que l’essai du missile nucléaire à moyenne portée de vendredi était dicté par des considérations purement techniques. Rien à voir donc avec le conflit qui l’oppose à son éternel ennemi le Pakistan… On serait tenté d’y croire si les deux puissances nucléaires n’étaient pas en quasi-situation de conflit ouvert depuis l’attentat contre le Parlement de New Delhi le 13 décembre. Reste que si les intentions de l’Inde sont purement « techniques », le Pakistan pourrait répliquer par un exercice similaire. Celui-ci a pour l’instant réagi en qualifiant l’essai indien de « préjudiciable à la recherche de la stabilité dans le sous-continent ». « Nous espérons que la communauté internationale prendra bonne note du comportement de l’Inde », soulignait vendredi le ministère pakistanais des Affaires étrangères. D’autres Etats, comme l’Australie, ont quant à eux déploré l’essai et invité «instamment » le Pakistan à ne pas faire de même. Le missile, le premier d’une série baptisée Agni (qui signifie « feu » en hindi), d’une portée de moins de 700 km, est considéré par New Delhi comme un élément clé de sa stratégie de dissuasion vis-à-vis de la Chine et du Pakistan, deux autres puissances nucléaires…
L’essai, présenté comme un succès, a eu lieu à 03h15 GMT dans la nuit de jeudi à vendredi, dans la baie du Bengale, au large de la côte orientale de l’Inde. « C’était prévu depuis longtemps », a tenté de rassurer le ministère des Affaires étrangères. « Nous ne considérons pas les essais comme des messages politiques ».
Ce test-là intervient en tout cas à la veille de la fête nationale indienne commémorant le 52ème anniversaire de la République…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *