L’Irak : Appel à l’aide de la Force multinationale

Les autorités irakiennes ont souhaité jeudi l’aide de la force multinationale dirigée par les Etats-Unis dans la protection des missions diplomatiques, après l’annonce de l’assassinat par la section locale d’Al-Qaïda de deux diplomates algériens enlevés, après celui d’un Egyptien. Entre-temps, le comité de rédaction de la Constitution irakienne s’attelait à achever rapidement son travail pour avancer dans le processus politique à la suite de pressions accrues des Etats-Unis qui envisagent de réduire de manière drastique leur contingent en Irak en 2006.
La violence a aussi continué. Un train a été attaqué à Doura à l’entrée de Bagdad incendiant des wagons-citernes mais sans faire de victime dans le premier attentat du genre, selon la compagnie de chemin de fer.
L’armée américaine a annoncé la mort mercredi de deux GI’s dans une attaque à Bagdad. Le chef de la diplomatie irakienne Hoshyar Zebari, lors d’une conférence de presse après un entretien avec l’ambassadeur des Etats-Unis, Zalmay Khalilzad, a souhaité que la FMN puisse participer à la protection des diplomates étrangers en poste à Bagdad. "Il y aura certainement une coopération entre nos deux gouvernements et nous allons profiter des capacités des forces de la coalition pour assurer une meilleure protection des diplomates à Bagdad", a-t-il affirmé.
Le groupe du chef d’Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui, a annoncé mercredi, dans un communiqué sur Internet, dont l’authenticité ne peut être établie, avoir exécuté deux diplomates algériens, Ali Belaroussi, 62 ans, et Azzedine Belkadi, 47 ans, enlevés le 21 juillet à Bagdad. Il les avait montrés mardi sur une vidéo les yeux bandés et annonçant leur identité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *