L’Irak prêt à remplacer les Américains

Le ministère irakien de l’Intérieur s’est dit prêt mercredi à remplacer les Américains à Bagdad pour y assumer la responsabilité de la sécurité, selon un communiqué officiel. «Nous sommes capables de recevoir la responsabilité de la sécurité intérieure à Bagdad si les Américains se retirent de la ville», a affirmé le porte-parole du ministère de l’Intérieur, le général Abdel Karim Khalaf, cité dans le communiqué. Cette déclaration intervient alors que Bagdad et Washington négocient depuis plusieurs mois un accord sur la présence américaine en Irak après 2008, baptisé Sofa (Status of Forces Agreement, ou Accord sur le statut des forces américaines). Ce texte doit régir le futur statut des forces américaines en Irak après l’expiration le 31 décembre 2008 du mandat de la Force multinationale, fixé par le Conseil de sécurité de l’ONU. Mardi, les deux parties se sont dits «très proches» d’un accord, après avoir apparemment surmonté leurs désaccords sur notamment l’immunité des soldats américains ou sur le commandement des opérations militaires. A ce jour et depuis 2006, 11 des 18 provinces irakiennes ont été transférées au gouvernement.
Les sept provinces à ne pas avoir été à ce jour officiellement transférées aux Irakiens par les Américains sont Bagdad, Babylone, Wassit, Diyala, Ninive, Salaheddine et Kirkouk.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *