L’OCI se penche sur l’exil de Saddam

Les six ministres des pays du Golfe réunis lundi au sein du Conseil de coopération (CGC) à Doha (Qatar) ont décidé de proposer à l’OCI leur projet visant l’exil du président irakien. Ce plan élaboré par le président émirati prévoit aussi la mise en place à Bagdad d’une administration transitoire sous l’autorité de la Ligue arabe et de l’ONU. «C’est une initiative très importante mais nous devons encore en discuter (…) Elle doit être discutée parmi tous les pays arabes pour voir comme elle peut être appliquée», a indiqué Cheikh Hamad bin Jassim bin Jabor Al-Thani, le ministre qatari des Affaires étrangères, à l’issue des entretiens. «Il y a une chance très mince que cette guerre puisse être évitée» a-t-il ajouté.
L’idée trotte dans la tête du dirigeant des Emirats arabes unis, Cheikh Zahed bin Sultan al-Nahyan, depuis la tenue du Sommet de la Ligue arabe samedi dernier. Le président avait alors proposé d’appeler Saddam Hussein à démissionner, dans une lettre adressée aux dirigeants présents à Charm el-Cheikh.
Cette proposition – qui prévoit l’immunité pour le leader irakien – avait de nouveau été soulevée par les Emirats lors de la réunion du CGC sans faire l’unanimité.
Dimanche soir, le secrétaire général de la Ligue arabe, l’Egyptien Amr Moussa, avait également souligné qu’une majorité de dirigeants arabes n’étaient pas favorables à cette initiative qui ne répondait pas au problème actuel du désarmement de l’Irak. Les débats reprennent ce mercredi au Qatar.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *