Londres : reprise de l’enquête sur la mort de Diana

L’enquête britannique sur la mort de la Princesse Diana à Paris en 1997 a repris, lundi à Londres, avec deux jours d’audience préliminaires devant la Cour royale de justice. La présidente du tribunal la juge retraitée Elizabeth Butler-Sloss, a estimé que l’ensemble des audiences devait se dérouler en public et que les décès de Diana et de son compagnon Dodi al-Fayed devaient être examinés ensemble. Les fils de la princesse de Galles, les princes William et Harry, ont plaidé pour une enquête rapide. «C’est leur souhait que l’enquête soit non seulement ouverte, juste et transparente, mais également qu’elle aboutisse rapidement à une conclusion», selon une lettre de leur secrétaire particulière, Jamie Lowther-Pinkerton, lue à l’ouverture de l’audience. L’enquête à proprement parler, ouverte en janvier 2004 mais presque aussitôt ajournée afin de compléter le dossier, est attendue dans l’année, près de dix ans après la disparition du couple dans un accident de voiture sous un tunnel parisien. La loi britannique exige une enquête de la justice sur toute mort violente ou inexpliquée.
«La procédure française ne nous a pas permis d’utiliser leurs documents tant que l’enquête principale n’était pas achevée», a expliqué lundi Elizabeth Butler-Sloss. Le père de Dodi al-Fayed, l’homme d’affaires égyptien et propriétaire du grand magasin londonien Harrods Mohammed al-Fayed, est persuadé que des éléments criminels ont été dissimulés et a menacé de porter plainte contre les autorités britanniques si les audiences n’étaient pas publiques. Il était présent à l’audience. L’ancien secrétaire particulier de Diana, Patrick Jephson, a dit espérer lundi que l’enquête permettra de mettre un terme à la théorie du complot. «Au mieux, l’enquête nous montrera que cette triste affaire est désormais réglée et que nous pouvons désormais nous souvenir de la princesse d’une façon totalement positive, comme les princes William et Harry veulent que nous le fassions», a-t-il déclaré à la BBC. La princesse de Galles, âgée de 36 ans, et son compagnon, âgé de 42 ans, sont morts le 31 août 1997 dans le tunnel du pont de l’Alma, de même que le conducteur Henri Paul, tandis que le garde du corps Trevor Rees-Jones a survécu à ses graves blessures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *