L’ONU condamne l’attentat devant l’ambassade du Danemark à Islamabad

«Le Conseil de sécurité condamne dans les termes les plus forts l’attentat terroriste commis devant l’ambassade du Danemark à Islamabad», dit une déclaration lue par l’ambassadeur des Etats-Unis, Zalmay Khalilzad, au nom du Conseil, qu’il préside ce mois-ci. La déclaration, non contraignante mais qui a nécessité l’unanimité du Conseil pour être adoptée, affirme que tous les Etats doivent coopérer avec le Pakistan «pour traduire en justice les auteurs, organisateurs, financiers et commanditaires de cet acte de terrorisme répréhensible». Elle ajoute que «le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue une des plus graves menaces pour la paix et la sécurité internationale». Cette attaque suicide s’est produite alors que le Pakistan connaît une pause toute relative dans une vague sans précédent d’attentats perpétrés par les fondamentalistes musulmans, qui a fait plus de 1.100 morts en un peu plus d’un an. Car le nouveau gouvernement négocie un accord de paix avec les combattants pakistanais proches d’Al-Qaïda et des talibans, au grand dam des Etats-Unis, qui considèrent que le réseau d’Oussama ben Laden s’est constitué un « sanctuaire » dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan. En fin de matinée lundi, un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée contre le mur d’enceinte de l’ambassade danoise en plein coeur d’un quartier résidentiel du centre d’Islamabad, a indiqué à l’AFP un haut responsable des services de sécurité, sous couvert de l’anonymat. La télévision d’Etat faisait état de huit morts à la mi-journée. Un autre responsable des forces de sécurité parlait, lui, de six personnes tuées, dont deux policiers qui gardaient l’ambassade, et de 27 blessés au moins. À Copenhague, le ministre danois des Affaires étrangères, Per Stig Moeller, a aussitôt convoqué son cabinet en réunion de crise et évoqué un acte «totalement inacceptable». Les quatre ressortissants danois qui se trouvaient dans l’ambassade, dont le chargé d’affaire, sont sains et saufs. Dans la soirée, le ministère danois des Affaires étrangères a indiqué qu’un ressortissant danois d’origine pakistanaise qui ne faisait pas partie du personnel danois de l’ambassade a été tué lors de l’attentat. Paris et La Haye, par la voix de leurs ministres des Affaires étrangères, ont également condamné l’attentat de même que l’Union européenne qui l’a qualifié de « scandaleux ». Après une nouvelle publication en février, deux ans et demi après la première parution des caricatures très controversées du prophète de l’islam dans des journaux danois, Copenhague avait rapatrié la plupart de son personnel danois de l’ambassade, après la multiplication des menaces par les extrémistes musulmans. L’ambassadeur avait été remplacé par un chargé d’affaires.

Rana JAWAD (AFP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *