Malgré les provocations, Arafat temporise

Yasser Arafat envisageait jeudi de reporter la nomination initialement prévue jeudi d’un Premier ministre car il a fait savoir qu’il souhaitait introduire des amendements aux prérogatives de ce nouveau poste, a-t-on indiqué de sources parlementaires. Ibrahim Abou Najah, adjoint du président du Conseil législatif Ahmed Qoreï, a affirmé que M. Arafat était en consultations avec des conseillers légaux en vue d’introduire des amendements au texte fixant les pouvoirs du Premier ministre. Cela nécessiterait une nouvelle réunion du CLP pour les approuver. Elle pourrait se tenir lundi à Ramallah, a précisé M. Abou Najah. M. Arafat a proposé le poste de Premier ministre à Mahmoud Abbas (alias Abou Mazen), secrétaire général du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (CEOLP). M. Abbas, 68 ans, n’a pas encore dit s’il accepterait ce poste. Selon la radio militaire israélienne, les états-Unis ont demandé à Israël d’annoncer un allègement des sanctions imposées à la population palestinienne pour aider M. Abbas, si sa nomination est confirmée.
Les Etats-Unis ont pressé M. Arafat de désigner un Premier ministre afin de lui retirer une partie des pouvoirs qu’il exerçait jusqu’à présent. Le ministre israélien de l’Intégration des immigrants Tzippi Livni a estimé à la radio que la «politique américaine rejoint celle d’Israël».
«Nous voulons mener une guerre contre le terrorisme, tout en facilitant la vie de la population palestinienne et en favorisant l’émergence d’une direction qui doit devenir une alternative à Arafat», a-t-elle dit. Sur le terrain, l’armée israélienne a acheminé de nouveaux renforts à Hébron en prévision d’une importante opération dans cette localité du sud de la Cisjordanie, a indiqué la radio militaire. Les militaires s’apprêtaient à couper les voies de communications entre la ville et les villages environnants et à procéder à des perquisitions sur une vaste échelle pour tenter de capturer des activistes palestiniens.
Ce dispositif a été mis en place à la suite d’une série d’attaques anti israéliennes qui ont coûté la vie à 25 Israéliens (soldats et colons) durant les quatre derniers mois dans le secteur de Hébron. La dernière de ces attaques remonte à lundi lorsqu’un soldat a été tué par des tirs d’un Palestinien qui a été abattu. Elle a été revendiquée par le Hamas. Aux termes d’un accord avec l’Autorité palestinienne, Israël a évacué en 1997 80% de Hébron, occupant toujours une enclave autour du Caveau des Patriarches, où quelque 600 colons extrémistes vivent retranchés protégés par des centaines de soldats au milieu de 120.000 Palestiniens.
Par ailleurs, une vingtaine de Palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Cisjordanie par l’armée israélienne, a-t-on indiqué de sources militaires israéliennes. A Ghaza, un Palestinien grièvement blessé la semaine dernière au cours d’une opération de l’armée israélienne est décédé jeudi, portant à 3.072 le nombre de personnes tuées depuis le début de l’Intifada, fin septembre 2000, dont 2.300 Palestiniens et 715 Israéliens.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *