Manifestation de soutien à des juges en Egypte

"Quinze personnes ont été arrêtées tôt lundi matin à l’extérieur du  syndicat des juges au Caire", a déclaré le responsable sous couvert de  l’anonymat.

Salma Saïd, une des quelque 40 personnes qui manifestaient, a indiqué que des membres de la sécurité "habillés en civil" les avaient dispersés "par la force".

"Ils ont frappé des manifestants et lorsque le juge Mahmoud Hamza est  descendu pour prendre notre défense, il a aussi été battu", a indiqué Mme Saïd, qui est également membre du mouvement La jeunesse pour le changement, qui prône des réformes.

Le juge a été hospitalisé mais son état ne serait pas grave.

Depuis le 19 avril, des juges réformateurs observent un sit-in de protestation contre la décision du gouvernement de traduire devant une  commission de discipline deux de leurs collègues qui avaient dénoncé des cas de fraude électorale lors du scrutin de novembre-décembre 2005. Les manifestants  étaient venus les soutenir.

"Les juges paient pour leur indépendance", a affirmé à l’AFP Nagui Derbala, un magistrat sur les lieux du sit-in, ajoutant que "chaque jour, il y a davantage de preuves attestant que la justice n’est pas indépendante".

Le syndicat de la justice avait lancé en 2005 une importante campagne  appelant à la fin de la tutelle du ministère de la Justice. Pour eux, une justice indépendante défendrait les droits politiques des citoyens et mettrait fin à la fraude électorale.

"Nous persévérerons dans nos demandes aussi longtemps que nous vivrons et continuerons à insister sur une justice indépendante", a indiqué M. Derbala.

Dans une interview publiée lundi par le quotidien gouvernemental Al-Goumhouriya, le président égyptien Hosni Moubarak a nié toute intervention  du régime dans le système judiciaire.

"Je n’interviendrai pas (dans les affaires) entre les juges par respect  pour l’indépendance de la justice et par estime pour ses juges", a-t-il dit.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *