Manmohan Singh appelé à former le gouvernement

Selon un porte-parole du Congrès, Anand Sharma, l’élection de M. Singh comme candidat de cette formation au poste de Premier ministre a été unanime et il n’y a pas eu de dissension. Mme Gandhi, qui avait réaffirmé quelques heures plus tôt son refus catégorique de devenir chef du gouvernement fédéral, a « proposé le nom de Manmohan Singh » et cette proposition « a été acceptée à l’unanimité », a indiqué un autre cadre du Congrès, Kapil Sibal, précisant que Sonia Gandhi resterait « un guide » pour le parti. Mme Gandhi devait d’ailleurs accompagner Manmohan Singh chez le président Abdul Kalam à 20H15 locales (14H45 GMT) pour discuter de la formation d’un gouvernement de coalition soutenu par la gauche et dirigé par M. Singh. Ancien gouverneur de la banque centrale, Manmohan Singh a été ministre indien des Finances de 1991 à 1996. Il a été l’architecte des premières réformes économiques engagées par l’Inde au début des années 90.
Il serait le premier sikh à accéder au poste de Premier ministre de la plus grande démocratie du monde (plus d’un milliard d’habitants, majoritairement hindous). Ce serait la première fois qu’un représentant d’une minorité deviendrait chef du gouvernement de l’Inde, poste jusqu’ici occupé par des Hindous. L’Inde est une république laïque. Dans des déclarations à la chaîne de télévision privée Aaj Tak, Manmohan Singh a déclaré mercredi que les marchés financiers n’avaient rien à craindre d’un gouvernement soutenu par les communistes. Il a promis des mesures en faveur de la croissance qui tourne actuellement autour de 8% en Inde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *