Mary Robinson réitère sa demande à Israël pour autoriser une mission au Proche-Orient

«Il est important que la mission puisse partir dès que possible, rencontrer les deux parties en conflit, ainsi que des représentants de l’ONU et d’autres personnalités sur le terrain, et puisse faire son rapport devant la CDH avant la fin de sa session à la fin de la semaine prochaine», a souligné Mary Robinson, dans un communiqué publié à Genève.
La CDH a adopté le 5 avril à Genève par 44 voix pour, deux contre et 7 abstentions, une résolution soutenant le projet de Mary Robinson de se rendre rapidement au Proche-Orient. Depuis, la Haut commissaire attend le feu vert des autorités israéliennes. «Pour l’instant, nous n’avons ni un non, ni un oui», a indiqué mercredi sa porte-parole Véronique Taveau. «Nous espérons avoir une réponse avant la fin de la semaine. Sinon, techniquement, cela deviendra très difficile d’effectuer une mission, telle que l’a défini la résolution de la CDH, qui soit crédible et efficace, tout en ayant le temps d’en rapporter devant la commission avant le 26 avril», a-t-elle dit. Le 9 avril l’ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies, Yaakov Lévy, avait indiqué dans une lettre que la demande de Mme Robinson était «à l’étude», tout en faisant état «d’autres visites importantes» dans la région.
Dans son communiqué, la Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme souligne que le secrétaire d’Etat américain Colin Powell doit quitter Israël mercredi soir et se réfère aux «préoccupations croissantes» à propos de la situation dans le camp palestinien de Jénine après l’offensive israélienne de ces derniers jours.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *