MH370 : l’origine du débris d’aile connue cette semaine

MH370 : l’origine du débris d’aile connue cette semaine

L'agence scientifique australienne (CSIRO) avait démontré que le débris retrouvé avait très bien pu dériver poussé par les vents et les courants, à près de 4.000 kilomètres de la région estimée du crash, a ajouté le vice-Premier ministre.

Aussi, des recherches méticuleuses et approfondies continueront de se concentrer sur la zone de recherche, qui représente 120.000 kilomètres carrés, dans le sud de l'océan Indien, a-t-il ajouté.

Des experts français et malaisiens, des représentants du constructeur Boeing et de la Chine devraient également assister aux expertises qui doivent déterminer si l'aile provient bien du Boeing 777 disparu avec ses 239 passagers en mars 2014.

L'Australie mène les recherches, avec des données satellites et d'autres indices indiquant une chute de l'avion dans le sud de l'océan Indien.

Des bateaux ont déjà fouillé le fond de l'océan, sur plus de 50.000 kilomètres carrés, pour trouver des preuves. Les autorités prévoient de fouiller les 120.000 km2 de fonds marins.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *