Michelle Obama sert des repas aux exclus

Michelle Obama sert des repas aux exclus

La Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, a fait une apparition surprise jeudi dans un foyer de Washington où est organisée une soupe populaire, où elle a servi pendant une quinzaine de minutes des repas aux exclus, ont constaté des journalistes. Mme Obama a servi du risotto aux champignons à une cinquantaine d’hommes et de femmes réunis au foyer Miriam’s Kitchen, financé par des fonds privés et hébergé par une église presbytérienne qui aide les sans-abris depuis 26 ans.
Cette visite s’inscrit dans le cadre de la campagne de Mme Obama pour mettre en lumière les associations locales, créer des liens avec la ville et aider les personnes qui souffrent de la crise économique, selon la Maison Blanche.
«Nous vivons des temps difficiles dans ce pays», a-t-elle dit, jugeant «que nous avons tous, à un moment ou un autre, besoin qu’on nous tende la main» et appelant chacun à aider les autres, en particulier les sans-abris.
Le bureau de Mme Obama avait fourni des fruits frais, dont certains ont été servis sous forme de salade jeudi. Le risotto était également accompagné de brocolis à la vapeur, de gâteaux à la pomme et à la carotte et de petits pains complets. Pierre Carter, 61 ans, un sans-abri en fauteuil roulant, a serré la main de Mme Obama et l’a remerciée pour sa visite. Il a expliqué qu’il venait prendre son petit-déjeuner au foyer depuis trois mois et ces visites l’ont aidé à garder le moral, a-t-il témoigné: «on vient ici et on se sent à nouveau comme une personne».
«Nous sommes tout simplement enchantés que notre nouvelle voisine ait remarqué ce que nous faisons», a déclaré la directrice de Miriam’s Kitchen, Sara Gibson, indiquant que son association disposait de 1.200 volontaires et servait 200 à 250 petits-déjeunes par jour, et le déjeuner une fois par semaine, en essayant de maintenir le coût du repas en-dessous d’1,5 dollar.
Rappelons que Michelle Obama a été l’objet d’une polémique autour de son port des tenues sans manche. En effet, l’Amérique spécule sur son pouvoir, son influence et l’image novatrice qu’elle apporte à la Maison Blanche, sans nier pour autant une fascination instinctive pour son physique : celui d’une grande et belle femme noire, à la silhouette athlétique, aux courbes fermes, sereines et assumée.
Le pays découvre ainsi que sa première dame Michelle a le bras long; long, musclé et galbé, d’un brun chaleureux aux nuances de bois précieux, révélé par les robes sans manches qu’elle arbore insolemment dans les cérémonies les plus officielles, et qui font presque plus jaser que le gigantesque plan de relance engagé par son époux.
Le 20 février, elle était la première épouse de président depuis la pionnière Jackie Kennedy à s’afficher bras nus dans les tribunes officielles du Capitole, pour assister au premier discours de Barack Obama devant une session plénière du Congrès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *