Moyen-Orient : Israël dénonce la vente de missiles de croisière russes à la Syrie

Moyen-Orient : Israël dénonce la vente de missiles de croisière russes à la Syrie

Israël a dénoncé dimanche la vente par Moscou de missiles de croisière Yakhont P-800 à la Syrie annoncée vendredi par le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov cité par les agences de son pays. «Cette décision traduit une piètre preuve du sens des responsabilités de la part d’un pays qui se veut influent et prétend agir en faveur de la stabilité de la région», a affirmé à l’AFP, un haut responsable qui a requis l’anonymat. «Ces armes risquent de porter atteinte à un équilibre stratégique dans une région fragile qui vient d’entamer péniblement des négociations de paix», a ajouté ce responsable en faisant allusion à la reprise des discussions avec les Palestiniens. M. Serdioukov cité par Itar-Tass a affirmé : «nous allons livrer des Yakhont à la Syrie, nous allons exécuter le contrat» tout en soulignant que le contrat avait été conclu en 2007. Les ventes d’armes russes à la Syrie, qui entretient des liens étroits avec l’Iran, inquiètent les Etats-Unis et Israël qui redoutent que celles-ci soient transférées au Hezbollah libanais. M. Serdioukov avait estimé que de telles craintes étaient injustifiées : «Les Etats-Unis et Israël nous demandent de ne pas fournir des Yakhont à la Syrie. Mais nous ne partageons pas leurs préoccupations selon lesquelles ces armes pourraient tomber entre les mains de terroristes», avait-il affirmé. Cette annonce a provoqué la colère des responsables israéliens cités par les médias qui font leur Une dimanche sur cette affaire. Le Yédiot Aharonot, le quotidien le plus vendu titre, ainsi : «Crise des missiles avec la Russie».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *