Moyen-Orient : l’Iran suspend sa participation au petit pèlerinage de La Mecque

L’Iran a «suspendu» la participation des pèlerins iraniens au «petit pèlerinage» à La Mecque pour protester contre le «comportement choquant» de la police religieuse saoudienne à leur encontre, a indiqué dimanche un responsable iranien à l’AFP.  «Nous avons décidé de suspendre la participation au petit pèlerinage (Omra) en raison de la manière choquante dont les agents saoudiens de la promotion de la vertu et de la prévention du vice ont traité nos pèlerins», a déclaré à l’AFP le responsable de la communication de l’organisation iranienne du pèlerinage, Abdollah Nassiri. Il a ajouté que cette suspension, décidée après la fin du «Grand pèlerinage» (Hajj) en novembre durant lequel les pèlerins iraniens auraient été particulièrement maltraités, était motivée par des raisons «religieuses et non politiques». «Musulmans chiites, les Iraniens ont certains rituels différents (de ceux des sunnites), comme des prières spéciales dans les mosquées de La Mecque et de Médine, ce qui a entraîné des interventions brutales de ces agents contre nos pèlerins», a expliqué M. Nassiri. «Nous voulons nous assurer que ces comportements cesseront», a-t-il ajouté. Le responsable de l’organisation iranienne du pèlerinage, Ali Layali, a indiqué de son côté que des négociations étaient en cours entre Téhéran et Riyad pour tenter de régler ce problème récurrent. «Nous avons décidé d’avoir des discussions avec les Saoudiens en raison du comportement choquant de la police (religieuse) durant le dernier Hajj et la dernière Omra», a-t-il indiqué à l’agence Fars. L’Arabie saoudite est gouvernée selon les préceptes de l’Islam wahhabite, version ultra-rigoriste de l’Islam sunnite qui considère l’Islam chiite et ses règles avec suspicion. Les incidents entre pèlerins iraniens et forces de l’ordre saoudiennes lors des pèlerinages à La Mecque se sont multipliés après la révolution islamique de 1979 en Iran, dont les dirigeants critiquent régulièrement l’inféodation du régime saoudien à Washington.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *