Multiplication des actes antisémites en Europe

Dans la nuit de dimanche à lundi, une synagogue située dans le douzième arrondissement de Marseille, a été entièrement détruite par un incendie. Si pour l’heure, une enquête a été ouverte pour en déterminer la cause, cet « incident » intervient après plusieurs actes criminels déjà perpétrés contre deux synagogues, à Lyon et Strasbourg, et une boucherie casher, à Toulouse, ce week-end (incendies et slogans antisémites). Parlant « d’actes intolérables », le Président Jacques Chirac a rappelé lundi sa « très ferme condamnation » face à « la multiplication des agressions à caractère antisémite portant atteinte à la sécurité et à la dignité des personnes, des biens et des symboles de la communauté juive de France ».
Interrogée sur cette recrudescence de l’antisémitisme, la représentante de l’Autorité palestinienne en France, Leïla Shahid, a également jugé « inacceptables » les actes anti-juifs. Elle a appelé lundi, depuis Jérusalem, à éviter « l’amalgame » entre le conflit au Proche-Orient et la communauté israélite de France. « Notre combat est un combat national, il est contre la politique d’un Etat qui occupe nos territoires qui ne reconnaît pas de droits nationaux » , a-t-elle rappelé. Leïla Sahid a également souhaité « que tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont dans les milieux où vivent des jeunes qui pensent comme ça se solidariser avec les Palestiniens, dénoncent ce genre d’actes et les empêchent de les faire. C’est très important ».
A nouveau d’actualité en France, l’antisémitisme n’a pas non plus épargné la Russie où une synagogue de la localité de Kostroma (400 km au nord de Moscou) a été profanée dimanche. Des jeunes partisans d’un mouvement d’extrême-droite y ont inscrit des croix gammées, des slogans injurieux signés « skins » ont été peints sur la façade.
A Bruxelles, en Belgique, des inconnus ont par ailleurs lancé dimanche soir des bombes incendiaires sur une synagogue, causant des dégâts mais ne faisant aucune victime. Un responsable du gouvernement a réagi en lançant un appel visant à ce que les tensions au Proche-Orient ne se traduisent pas par des violences dans le pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *