Musharraf évoque le recours à l’arme nucléaire

«Pour nous, le recours à l’arme nucléaire est envisagé seulement en tout dernier lieu », a prévenu le général Pervez Musharraf dans un entretien publié lundi par le magazine allemand Der Spiegel.
«Si le Pakistan tout entier menace de disparaître de la carte, alors la pression deviendrait trop grande pour notre peuple et il faudrait prendre en compte aussi cette option : la bombe atomique en cas de besoin » a-t-il souligné.
Le dirigeant pakistanais a cependant ajouté être «assez optimiste et sûr de lui » pour croire que son pays puisse se « défendre avec des armes conventionnelles, bien que les Indous achètent partout les armes les plus moderne ».
L’Inde et le Pakistan ont mobilisé près d’un million d’hommes au long de la ligne de contrôle qui les sépare dans la région du Cachemire. Le regain de tension qui les oppose fait suite à l’attentat perpétré contre le Parlement de New Delhi le 13 décembre dernier.
L’Inde avait alors attribué cette opération commando, qui avait fait 14 morts, à des islamistes venus du Pakistan, et exigé d’Islamabad qu’il arrête et extrade 20 « terroristes » réfugiés dans le pays. Depuis, les deux armées s’affrontent ponctuellement le long de la frontière cachemirie.
En janvier, le président Pervez Musharraf avait promis de faire en sorte que son pays ne soit pas utilisé comme base pour des actions terroristes contre l’Inde. Il s’était également engagé à transformer le Pakistan en un Etat musulman modéré.
Critiqué pour avoir mené une série d’opérations de répression contre des groupes islamistes, le général avait déclaré : « selon notre foi, Dieu tout puissant accorde des honneurs à qui il veut et il les reprend de qui il veut. Si telle est notre foi, c’est Dieu tout puissant qui m’a placé dans cette position ».
Après avoir s’être réclamé du droit divin, M. Musharraf entend à présent réformer la Constitution pakistanaise, de façon à rester au pouvoir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *