Néguev : la police israélienne rase un village bédouin

Néguev : la police israélienne rase un village bédouin

La police israélienne a pris mardi d’assaut le site d’un village bédouin dans le sud d’Israël, qui avait été rasé en juillet, dont les habitants avaient commencé à reconstruire leur habitation, a indiqué un groupe de défense des droits de l’Homme. L’intervention de la police qui a lieu peu avant le mois de jeûne du Ramadan qui doit débuter mercredi ou jeudi est la troisième lancée sur les lieux par les forces de l’ordre. Un convoi de 30 véhicules de la police a pris d’assaut le village d’Al-Araqib dans le désert de Négiev peu après l’aube, a indiqué le Forum pour la coexistence dans le Néguev. Les policiers ont détruit un groupe d’habitations de fortune en toile érigées par les habitants dont les domiciles avaient été détruits lors d’un précédent raid le 27 juillet. «Une centaine de policiers et une demi-douzaine de bulldozers et de camions ont participé à la destruction du village pour la troisième fois en deux semaines», a affirmé Haya Noah qui dirige le Forum. Deux semaines auparavant, un millier de policiers avaient effectué un raid sur ce site et rasé de 30 à 40 habitations dans lesquelles vivaient quelque 300 bédouins, déraciné des centaines d’arbres et confisqué les biens des bédouins. Une semaine plus tard la police a lancé un nouveau raid pour empêcher les bédouins de reconstruire. Les Bédouins, semi-sédentaires, affirment être les propriétaires de centaines d’hectares de terres, mais les autorités israéliennes n’ont jamais reconnu ces revendications. Une façon de les contraindre à abandonner leurs terres est de refuser les permis de construire, ce qui force ces bédouins à bâtir illégalement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *