Neuf Irakiens, dont un officier du renseignement, tués dans des attaques

L’officier du renseignement de la police d’Abou Khassib, dans le sud, le colonel Mahmoud Chaker, a été tué ainsi que son frère dans l’explosion d’une bombe artisanale au passage de leur voiture au sud de Bassorah, à 550 km au sud de Bagdad.
Deux de ses gardes ont été blessés, selon la police.
Trois soldats irakiens ont péri dans les mêmes conditions près de Baaqouba, capitale de la province de Diyala, à 60 km au nord de Bagdad, selon l’armée.
Auparavant, un policier a été tué et cinq personnes blessées dans une attaque à l’arme automatique contre leur poste dans la ville même de Baaqouba.
A Baëji, un commandant de la police est également mort dans l’explosion d’une bombe et sa femme a été blessée, a indiqué une source sécuritaire de la ville située à 200 km au nord de Bagdad, et théâtre de fréquents attentats.
A Dhoulouiyah, à 70 km au nord de Bagdad, des hommes armés ont ouvert le feu sur un policier en patrouille, le tuant sur le coup.
Enfin à Kirkouk, à 250 au nord de Bagdad, un policier a été tué et trois autres ont été blessés dans l’explosion d’une bombe au passage de leur patrouille.
A Bagdad, trois personnes ont été blessées dans un attentat à la voiture piégée dans la matinée, selon une source du ministère de l’Intérieur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *