Neutralisation d’Abaaoud, un des cerveaux des attentats de Paris neutralisé

Neutralisation d’Abaaoud, un des cerveaux des attentats de Paris neutralisé

«Abdelhamid Abaaoud vient d'être formellement identifié, après comparaison de traces papillaires, comme ayant été tué au cours de l'assaut (…) Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts », selon un communiqué de François Molins, chargé de l'enquête sur les attaques qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés.

Toutefois sa présence en France a été pointée du doigt par des experts comme révélatrice de défaillances majeures dans le système de contrôle aux frontières de Schengen.

D'autant que le jeune homme, condamné, recherché, omniprésent dans des vidéos de propagande du groupe État islamique (EI) tournées en Syrie, s'était déjà vanté, dans Dabiq, le magazine en ligne de l'EI (http://justpaste.it/bttar-tr-bljeki), de s'être rendu en Belgique cet hiver pour y monter une opération qui a avorté après un raid de la police belge, puis d'être rentré en Syrie sans être repéré.

Abdelhamid Abaaoud, dit Abou Omar al-Baljiki (le Belge), 28 ans, était un jihadiste endurci, récemment monté dans la hiérarchie de l'EI. Selon des sources proches de l’enquête, il avait été chargé en juin, lors d'une réunion des principaux chefs de l'organisation, de monter des opérations d'envergure dans la zone France/Espagne/Italie.

«Mon nom et ma photo étaient partout à la Une et je suis parvenu à rester chez eux, à planifier des opérations puis à partir sans problème et à rentrer en Syrie quand ça a été nécessaire» avait-t-il déclaré dans une interview datée de février publiée dans les colonnes de Dabiq «Allah avait brouillé leur vision, et j'ai échappé à tous leurs services de renseignements», s’était-il félicité.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *