Nicaragua : Ortega revient

Le Nicaragua est sur le point de basculer gauche. Le candidat sandiniste et anti-américain, Daniel Ortega, a le vent en poupe. Hier, l’ex-guérillero était largement en tête de l’élection présidentielle après le dépouillement des suffrages dans 7,22% des bureaux. Le candidat du Front sandiniste de libération nationale aurait obtenu 40,85% des voix devant Eduardo Montealergre du parti de droite de l’Alliance nationale nicaraguayenne avec 32,68% tandis que le libéral, Jose Rizo, représentait 21,37%.
Ayant quitté le pouvoir, il y a 16 ans, Daniel Ortega était la bête noire de la Maison Blanche. Aujourd’hui, des experts américains affirment que sur le plan stratégique, le Nicaragua ne représente pratiquement rien. D’autant plus que Daniel Ortega a beaucoup changé au cours des 20 dernières années. Les Etats-Unis demeurent cependant toujours inquiets devant son élection et pour de nombreux observateurs, sa victoire serait considérée comme un sérieux revers par Washington. «Les relations économiques entre les deux pays seraient remises en question si jamais le candidat sandiniste Daniel serait donné favori du scrutin», a fait remarquer le secrétaire américain au Commerce, Carlos Gutierrez. Allié du président vénézuélien Hugo Chavez qui aura d’ailleurs financé sa campagne, Daniel Ortega, 60 ans, défend un programme de centre-gauche. Durant sa campagne, il a calmé les esprits en assurant qu’il encouragera le libre-échange avec les Etats-Unis. Toutefois, la tâche ne sera pas facile pour lui. Son pays est classé deuxième en pauvreté dans l’hémisphère Ouest. Mais le candidat sandiniste affirme avoir tiré les leçons de son expérience de 1980. Elu président du Nicaragua entre1979 et 1990, il avait  nationalisé l’économie, ce qui a eu pour résultat de plonger le pays dans le chaos. Son gouvernement a été renversé après une violente guerre civile avec les rebelles «Contras» que les Etats-Unis soutenaient.


Qui est Daniel José Ortega Saavedra ?

Daniel José Ortega Saavedra (né le 11 novembre 1945 à La Libertad, Nicaragua), a été président du Nicaragua de 1985 à 1990, pendant le gouvernement sandiniste. C’est l’actuel dirigeant (secrétaire général) du parti sandiniste FSLN et député à l’Assemblée nationale du Nicaragua. Il est marié à la poète Rosario Murillo. C’est un ami personnel de Fidel Castro et d’Hugo Chavez.
Ortega était un dirigeant du Frente Sandinista de Liberación Nacional, guérilla révolutionnaire d’inspiration socialiste qui défit Anastasio Somoza en juillet 1979. Ortega devint l’un des cinq hommes de la junte, avec l’écrivain Sergio Ramirez Mercado, l’homme d’affaires Alfonso Robelo Callejas, Violeta Barrios de Chamorro et Moisses Hassan. Le gouvernement de Daniel Ortega fut inspiré par Salvador Allende, mais ses efforts de reconstruction économique et sociale furent minés par l’embargo imposé par les États-Unis et la guerre des Contras, armés et entraînés par la CIA.
Son retour à la tête du Nicaragua va renforcer le bloc anti-Etats-Unis en Amérique latine.     

 


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *