Nouvelles tueries en Algérie

Dimanche, six nouvelles personnes ont été assassinées à Harbil près de Médéa (80 km au sud d’Alger). Les victimes de cette tuerie, deux hommes et quatre enfants âgés de 10 à 15 ans, ont été égorgées par trois islamistes armés alors qu’elles faisaient paître leur troupeaux près d’une forêt dans ce secteur montagneux, selon les habitants de cette région. Ces derniers ont précisé que deux des assassins portaient des tenues de gardes communaux et le troisième un uniforme de l’armée.
La nuit précédant cette attaque, dans l’est du pays, deux personnes avaient été assassinées et trois autres grièvement blessées lors d’un faux barrage routier planté dans la région de Batna (430 km à l’Est d’Alger). De source officielle, les victimes ont été abattues sur une route de montagne, dans un secteur boisé, entre Tazoult et Theniet el Abed. Le Matin, pour sa part, a précisé dans son édition de lundi que les deux victimes étaient «un policier et un citoyen» et que «le groupe terroriste a également incendié le véhicule des victimes avant de prendre la fuite, en direction de la forêt voisine». Au cours de la même nuit, trois autres personnes avaient été assassinées à Dreaa Errich près d’Annaba (600 km à l’est d’Alger). Les trois frères ont été tués en regagnant leur domicile aux environs de minuit, selon une source officielle. La presse a quant à elle expliqué qu’ils «ont été égorgés» après avoir été «interceptés en cours de route par un groupe de terroristes composé d’une dizaine d’individus armés».
Le Matin a précisé que «le plus jeune des frères, âgé de 26 ans, qui venait de terminer son service militaire, a été froidement exécuté à l’arme blanche. Le même sort fut réservé à son frère Khemissi, 28 ans, alors que l’aîné, qui a tenté de résister, a été atteint de deux balles avant d’être égorgé à son tour». Depuis début juillet, au moins 63 personnes ont été tuées en Algérie dans de telles attaques, selon un décompte établi à partir de bilans officiels et de la presse nationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *