Nucléaire iranien : Six pays réunis à Berlin pour discuter de sanctions

Six grandes puissances se retrouvaient mardi à Berlin pour préparer une nouvelle résolution du Conseil de sécurité visant à persuader l’Iran de renoncer à un programme nucléaire militaire.
Selon une source diplomatique à Paris, les six puissances (Allemagne, Chine , Etats-Unis, France, Grande-Bretagne , et Russie) devraient transmettre «dans les prochains jours» au Conseil de sécurité de l’ONU un troisième projet de résolution comprenant des sanctions contre l’Iran.
 Jusqu’à présent, Moscou et Pékin s’étaient montrés réticents à toute idée de nouvelles sanctions pour convaincre Téhéran de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium pour prouver que son programme nucléaire a des objectifs pacifiques et non militaires. La rencontre de Berlin «a pour but de discuter du chemin à suivre, faire le point pour voir où nous en sommes au niveau ‘5+1’ (le groupe des 6) et où nous en sommes dans nos efforts pour convaincre l’Iran de suspendre son programme d’enrichissement et d’entamer des négociations», a affirmé Mme Rice. Mme Rice a laissé entendre que la Chine et la Russie avaient des idées différentes par rapport aux pays occidentaux sur la question de l’équilibre entre sanctions et encouragements à l’Iran.
«Si on veut évoquer d’autres idées, je suis prête à en parler, mais ceci ne remet pas en question la nécessité pour l’Iran de suspendre son programme d’enrichissement et de traitement afin que, lorsque des négociations débuteront avec l’Iran, nous ne nous retrouvions pas dans la situation où l’Iran utilise ces négociations pour continuer à améliorer ses capacités», selon Mme Rice.
A Téhéran, le porte-parole du gouvernement a affirmé mardi que son pays ne suspendrait pas ses activités nucléaires, même en cas de nouvelle résolution du Conseil de sécurité.
L’Iran défend son droit de produire de l’énergie atomique à des fins civiles, tandis que les grandes puissances soupçonnent Téhéran de poursuivre un programme militaire nucléaire secret.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *