Nucléaire iranien : Washington va annoncer des sanctions unilatérales

Les Etats-Unis doivent annoncer des sanctions unilatérales contre l’Iran, destinées à isoler tout un pan de l’appareil militaire de ce pays, selon le quotidien Washington Post. Ces sanctions visent la force al-Quds, unité d’élite des Gardiens de la révolution iraniens, accusée de soutenir le terrorisme, et le Corps des Gardiens de la révolution, auquel les Américains reprochent de contribuer à la prolifération d’armes de destruction massive, ajoute le journal.
C’est la première fois que les Etats-Unis cherchent à directement sanctionner l’armée d’un autre pays et c’est le plus large éventail de mesures punitives imposées à Téhéran depuis 1979, affirme le Washington Post. Ces mesures, qui doivent être rendues publiques par la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice et le secrétaire au Trésor Henry Paulson, permettront aux autorités américaines de faire pression sur des centaines de compagnies étrangères ayant des relations d’affaires avec les militaires iraniens, précise le Washington Post.
Des pressions seront exercées sur elles pour qu’elles se retirent, sous peine de sanctions américaines, selon la même source. «C’est un ensemble de mesures très importantes destinées à adresser un message à l’Iran, celui qu’il y aura un prix à payer pour ce qu’il fait. Nous avons décidé de les prendre parce que nous n’avons vu aucun changement dans le comportement de l’Iran», a déclaré au quotidien un haut responsable du gouvernement américain dont l’identité n’est pas fournie.
Les Gardiens de la Révolution, qui constituent l’aile la plus puissante de l’armée iranienne, contrôlent des compagnies du BTP, des usines pharmaceutiques et des secteurs de l’industrie pétrolière, souligne le journal.
Selon les responsables américains, ils ont également des intérêts dans les compagnies fournissant des technologies nucléaires.
La force al-Quds, la branche chargée des opérations extérieures du Corps des Gardiens de la révolution, gère les activités secrètes de l’Iran au Moyen-Orient, assurent les Etats-Unis.
Le programme nucléaire iranien et le soutien de Téhéran au terrorisme représentent «peut-être le plus grand défi» à la sécurité des Etats-Unis, a affirmé mercredi Condoleezza Rice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *