Nucléaire : La Corée du Nord durcit le ton

La Corée du Nord a exclu mercredi une reprise des pourparlers sur ses programmes nucléaires à moins que Washington satisfasse à un certain nombre de conditions non précisées.
"En ce qui concerne la reprise des discussions à six, cela dépend entièrement de la réponse américaine à l’appel de (la Corée du Nord) pour créer des conditions et un environnement propices à leur reprise", a déclaré sans plus de précisions un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle KCNA reçue au Sud.
Ce commentaire fait suite à des déclarations de responsables américains et chinois, mardi à New York, qui avaient laissé penser à un retour rapide de Pyongyang à la table des négociations.
Les pourparlers devraient redémarrer "dans les prochaines semaines" à Pékin, avait indiqué l’ambassadeur de Chine à l’Onu, Wang Guangya. "Mon impression est que ce sera à Pékin et très bientôt", avait-il dit à des journalistes au siège de l’Onu à New York.
Interrogé à savoir si les discussions pourraient reprendre d’ici à un mois, M. Wang avait répondu : "Oui, je crois, dans les prochaines semaines". Invité à dire si cela pourrait même être avant la fin du mois de juin, il a dit : "Ce serait mieux, oui".
Auparavant, le porte-parole du ministère américain des Affaires étrangères, Sean McCormack, avait précisé que Pyongyang avait annoncé la reprise des négociations lors d’une rare rencontre américano-nord-coréenne à New York lundi, qui s’est réunie à la demande des Nord-Coréens.
"Les Nord-Coréens ont dit qu’ils reprendraient les négociations à six, mais ils n’ont pas donné de date précise pour leur retour", avait indiqué le porte-parole américain dans un point de presse.
Les négociations à six (les deux Corées, Russie, Etats-Unis, Chine, Japon) sont destinées à amener Pyongyang à abandonner son programme nucléaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *