Nuit relativement « calme » en Belgique, selon les autorités

Un véhicule et un conteneur ont été incendiés à Bruxelles, alors que deux voitures ont été incendiées à Gand tout comme à Charleroi. Des véhicules ont également été la proie des flammes dans d’autres villes, ajoute le Centre de crise, qualifiant ces incidents d’actes "isolés qui ne s’accompagnent pas de rassemblements de personnes et qui ont été gérés de manière adéquate par les services de police et d’incendie".
A Liège, ce sont deux écoles qui ont été incendiées et, dans les deux cas, les pompiers sont intervenus rapidement, limitant les dégâts, ajoute le Centre de crise, précisant que la police a appréhendé trois jeunes, âgés de 15 ans.
Les incendies de véhicules ont commencé il y a une semaine à Bruxelles, principalement dans les quartiers où vit une importante communauté issue de l’immigration. Ils ont ensuite touché d’autres villes du pays où des dizaines de voitures sont parties en fumée, mais il n’y a pas eu d’émeutes.
Tout en affirmant que la Belgique a été globalement épargnée par la contagion des violences urbaines que connaissent les banlieues françaises, les autorités locales et fédérales restent sur leurs gardes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *