Obama tente de rassurer les Américains

«Au cours des derniers mois, il est devenu de plus en plus manifeste que nous sommes confrontés à une crise économique aux proportions historiques», a déclaré le président élu, lors d’une conférence de presse à Chicago, en annonçant la création d’un «Conseil du président pour la reconstruction économique ». Evoquant le long week-end de Thanksgiving, la fête américaine d’action de grâce, qui marque le début de la saison des courses de fin d’année, M. Obama a dit comprendre les craintes des Américains pour leur avenir. En période de crise, les commerçants craignent que les consommateurs ne rognent sur leurs achats et préfèrent se serrer la ceinture. Les dépenses de consommation des ménages américains ont de nouveau baissé en octobre, reculant de 1,0% par rapport à septembre, soit leur plus forte baisse depuis septembre 2001, selon des chiffres officiels publiés mercredi. «Je pense que, de manière tout à fait compréhensible, les familles sont préoccupées par la situation économique», a reconnu Barack Obama. Mais «je pense qu’il est important que les Américains gardent confiance, nous avons déjà vécu des récessions, nous avons traversé des temps difficiles par le passé et mon administration entend remettre l’économie sur les rails», a-t-il asséné. «Nous avons toujours les meilleurs travailleurs du monde, nous avons toujours la meilleure capacité d’innovation au monde», a-t-il ajouté. Donnant l’exemple, le futur président a confié que lui-même et sa famille iront «faire des courses de Noël», confiant même que ses filles avaient fait leur liste au père Noël. «Alors que les gens pensent aux courses de Thanksgiving et qu’ils pensent aux fêtes de Noël, j’espère que chacun comprendra que nous allons parvenir à traverser cette mauvaise passe mais que nous allons devoir faire les bons choix», a-t-il dit. Le futur locataire de la Maison Blanche avait annoncé lundi la nomination de Timothy Geithner, actuel président de la Banque de réserve fédérale de New York, au poste de secrétaire au Trésor, une désignation qui a rassuré les marchés financiers. Il a également désigné l’ex-secrétaire au Trésor du président Bill Clinton, Lawrence Summers, à la tête du Conseil économique national, afin de coordonner la politique économique de l’administration.

• Mira Oberman (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *