Obésité : Bientôt des taxes sur les boissons sucrées ?

Obésité : Bientôt des taxes sur les boissons sucrées ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé les gouvernements à imposer des taxes sur les boissons sucrées, estimant qu’un renchérissement de 20% de leur prix pourrait réduire la consommation de ces produits.

« Les boissons sucrées constituent l’un des facteurs qui contribuent à l’obésité et au diabète », rappelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un rapport publié à l’occasion de la journée mondiale de l’obésité. Au Mexique, la consommation des boissons sucrées a été réduite de 6% après l’application il y a deux ans d’une taxe ayant entraîné une hausse de 10% de leur prix. « Les politiques fiscales devraient viser les aliments et les boissons pour lesquels des alternatives plus saines existent », selon le rapport. L’OMS a depuis longtemps estimé que les sucres devaient constituer moins de 10% de la consommation énergétique quotidienne d’une personne, et appelle maintenant les pays à réduire de moitié ce taux, à 5%.

Cela représenterait 25 grammes, ou l’équivalent de six cuillères à café de sucre par jour, alors qu’une canette de boisson gazeuse représente 10 cuillères à café de sucre. Le rapport note que des subventions des fruits et légumes pour en réduire les prix entre 10 et 30% serait également tout aussi efficace dans l’amélioration des habitudes alimentaires. S’appuyant sur la politique menée en matière de tabac, le rapport note qu’un pourcentage sur la vente au détail serait probablement la méthode la plus efficace. « Dans les pays où l’administration fiscale est forte, les taxes calculées sur le contenu nutritionnel peuvent avoir un impact plus important », fait observer le rapport.

L’OMS demande de défendre activement de telles politiques pour contrer les arguments de l’industrie du secteur. Elle admet par ailleurs que le manque de standards clairs sur ce qui doit être taxé constitue un défi pour les Etats.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *