Opération palestinienne contre la marine israélienne

Une opération militaire palestinienne a visé pour la première fois une vedette de la marine israélienne, samedi au large de la bande de gaza faisant quatre blessés israéliens et deux morts palestiniens dans cette première opération du genre depuis le début de l’Intifada.
Israël a aussitôt imposé un blocus maritime des côtes de Gaza. Dans le même temps, l’armée israélienne a poursuivi le verrouillage de la Cisjordanie, ignorant la réprobation internationale. Conséquence directe de la répression israélienne, l’adolescent palestinien de 15 ans, blessé par des tirs israéliens à Hébron, dans le Sud de la Cisjordanie, a succombé, portant à 2.715 le nombre de personnes tuées depuis le début de l’Intifada. L’armée israélienne a déjà réoccupé et mis sous couvre-feu les grandes villes palestiniennes de Cisjordanie. Par ailleurs, Israël a admis sa responsabilité dans la mort d’un représentant de l’ONU tué par balles dans un camp de réfugiés de Jénine. La victime, un Britannique, était un haut responsable de l’Agence onusienne d’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA).
L’Autorité palestinienne a accusé Israël d’être entièrement responsable de cette mort et a décidé de décerner à la victime la médaille d’Al-Qods As-Sharif et l’a décrété martyre de peuple palestinien. Sur un autre plan, le nouveau chef du parti travailliste israélien, Amram Mitzna, a qualifié le Président palestinien, Yasser Arafat, de «terroriste», dans un entretien à l’hebdomadaire allemand Focus. «Arafat est un terroriste. Il n’a jamais arrêté de se promener avec une arme au ceinturon». Le processus de paix lancé par les accords d’Oslo lui avait donné la chance de créer quelque chose de nouveau, un Etat autonome. En échange, on ne lui demandait qu’une chose, stopper le terrorisme.
Il ne l’a pas fait», a déclaré Amram Mitzna. Voilà qui augure mal de l’optimisme manifesté par les pacifistes qui avaient salué l’élection du nouveau chef des Travaillistes. Même le président Arafat avait salué son arrivée, comme un partenaire de paix. Il s’était même dit disposé à travailler avec Amram Mitzna pour achever le processus de paix lancé par feu Yitshak Rabin, assassiné en 1995.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *