Où était passé Ivan Rybkine ?

Ivan Rybkine, 57 ans, a disparu le 5 février peu après avoir été raccompagné vers 20H00 chez lui par son chauffeur et son garde du corps, selon le témoignage de sa femme Albina. Depuis, personne n’a eu de nouvelles de lui et son téléphone mobile reste silencieux. Sa mystérieuse disparition enregistrée depuis jeudi porte un coup à la campagne électorale, a affirmé la directrice de son état-major de campagne, Ksenya Ponomareva « Tout le plan (de campagne) est en morceaux », a-t-elle déclaré. En effet, M. Rybkine qui doit théoriquement participer au premier débat électoral télévisé prévu jeudi prochain, reste toujours introuvable. Les informations s’entrechoquent. Les uns, comme un membre de la commission de la Douma (chambre basse du Parlement) pour la sécurité, Guennadi Goudkov, affirme que M. Rybkine se trouvait dans un sanatorium d’Odintsevo. Selon M. Goudkov, le politicien est « vivant, en bonne santé, et l’endroit où il se trouve est connu ». Sa disparition donc relève d’une stratégie publicitaire. Le candidat disparu, avait assuré récemment être constamment suivi par des gens des Services de sécurité russes (FSB, ex-KGB).
Les autres font une liaison entre sa disparition et sa sympathie envers M. Berezovski. Une enquête pour meurtre avec préméditation sur la personne de M. Rybkine avait été ouverte lundi par le Parquet de Moscou mais aussitôt annulée.
Proche du candidat, l’exilé Boris Berezovski, a accordé un entretien quotidien Kommersant. Selon ses propos, un porte-parole du conseil de sécurité a contacté samedi la femme de M. Rybkine, Albina. Il lui a assuré que le candidat réapparaîtrait lundi. Mais, pour le moment aucune nouvelle information n’a été transmise aux forces de l’ordre russes qui poursuivent leurs recherches.
La campagne électorale de M. Rybkine est financée par l’homme d’affaires en exil Boris Berezovski, ennemi de Vladimir Poutine. M. Rybkine avait vivement critiqué au début de semaine dernière le président russe. Il l’a accusé d’être l’un des « plus gros oligarques de Russie ». Il a notamment cité les frères Mikhaïl et Louri Kovaltchouk, qui selon lui contrôlent indirectement la banque Eurofinance. Cette dernière possède près de 50% des grandes chaînes de télévision NTV et Pervy Kanal. Il affirmait que les dirigeants de plusieurs sociétés ayant connu un essor rapide ces dernières années avaient pour point commun d’être proches de M. Poutine.
Toutefois, M. Rybkine n’avait aucune chance de l’emporter aux élections. Le maître du Kremlin, bénéficie d’une cote de popularité approchant les 80%. M. Pouchkine est d’ores et déjà donné grand gagnant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *