P-O : L’armée et les colons tuent conjointement

Dans le nord de la bande de Gaza, deux activistes palestiniens ont été tués à l’aube par l’armée alors qu’ils tentaient de poser une bombe près de la clôture de sécurité séparant le territoire palestinien de celui d’Israël.
Un groupe palestinien armé, les Comités de Résistance populaire, a annoncé qu’il s’agissait de deux de ses activistes.
Une source militaire israélienne a pour sa part affirmé que l’armée avait ouvert le feu et « touché » deux Palestiniens munis d’explosifs qui rampaient, dans le nord-est de la bande de Gaza, en direction de la clôture de sécurité.
Quelques heures plus tard, un Palestinien âgé de 60 ans a été tué par des tirs de l’armée israélienne à Khan Younès, dans le sud du territoire.
Saïd Al-Madhoun a été tué et un autre Palestinien blessé quand des soldats ont ouvert le feu en direction du camp de réfugiés de Khan Younès, depuis une implantation du bloc des colonies voisin du Goush Katif. Par ailleurs, un Palestinien a été tué par balles par un colon juif dans la région de Naplouse (nord de la Cisjordanie), a-t-on appris de sources sécuritaires et médicales palestiniennes.
Sayyel Jibara, 41 ans, a été mortellement atteint quand un colon a ouvert le feu sur lui près de la colonie d’Elon Moreh à l’est de Naplouse, dans la voiture où il se trouvait, sur une route réservée aux colons, a raconté à l’AFP un des passagers palestiniens qui l’accompagnaient. Les derniers décès portent à 4.341 le nombre de personnes tuées depuis le début de l’Intifada en septembre 2000, dont 3.322 Palestiniens et 948 Israéliens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *