Pakistan: Musharraf évite le tribunal grâce à un problème cardiaque

Pakistan:  Musharraf évite le tribunal grâce à un problème cardiaque

Au lieu de comparaître devant le tribunal, l’ancien président pakistanais Pervez Musharraf,a pris ce jeudi 2 janvier le chemin de l’institut de cardiologie des forces armées à Rawalpindi, ville voisine de la capital Islamabad.

Appelé à comparaître devant un tribunal spécial devant le juger pour « haute trahison », M. Musharraf, 70 ans a été transporté d’urgence dans un hôpital militaire en raison de « problèmes cardiaques », a annoncé la police locale.

« Il a eu un problème cardiaque », a déclaré au tribunal Jan Mohammad, un haut responsable de la police pour expliquer l’absence à l’audience de l’ancien président.

Le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif a mis sur pied en novembre ce tribunal spécial chargé de juger M. Musharraf pour « haute trahison », un crime passible de la peine de mort au Pakistan, pour avoir suspendu la Constitution et imposé l’état d’urgence en 2007 au moment où il était au pouvoir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *