Palestine : Pas d’accord de cessez-le-feu

Les chars israéliens ont pénétré à l’aube dans trois villages palestiniens situés entre Naplouse et Jénine, en Cisjordanie, c’est-à-dire dans la région d’origine de l’auteur de l’attentat suicide qui a fait huit morts mercredi matin en se faisant exploser à bord d’un bus dans le nord d’Israël.
Parallèlement, les forces israéliennes ont été placées en état d’alerte générale par crainte d’attentats en Israël et dans les territoires occupés. Selon la radio publique, cette mesure a été prise à la suite de renseignements sur des projets d’attentats suicide.
Une autre unité de l’armée israélienne a pour sa part arrêté un Palestinien membre de la Force 17, chargée notamment de la sécurité du président Yasser Arafat, dans le village de Tammun près de Naplouse, également dans le nord de la Cisjordanie. Ces nouvelles incursions interviennent alors qu’Israéliens et Palestiniens n’ont pas signé de cessez-le-feu dans la nuit de mercredi à jeudi, lors de la réunion de la haute commission mixte de sécurité. Mais, selon le porte-parole du ministère israélien de la Défense, ils sont néanmoins convenus de maintenir leurs contacts.
Selon la même source, «la réunion s’est terminée sans accord, mais nous avons programmé d’autres rencontres pour les prochains jours». La réunion a eu lieu à la résidence de l’ambassadeur américain en Israël, Dan Kurtzer, à Herzliya Pituach, au nord de Tel-Aviv, a ajouté la radio. Elle s’était tenue malgré un sanglant attentat suicide qui a fait huit morts, dont son auteur, mercredi matin dans le nord d’Israël. Le porte-parole a confirmé que la réunion, qui s’est achevée aux alentours de minuit heure locale (22h00 GMT mercredi), avait été présidée par Anthony Zinni, l’émissaire américain pour le Proche-Orient. La délégation israélienne était composée notamment de Avi Dichter, le chef du Shin Beth (sécurité intérieure israélienne) et du général Giora Eiland, chef de la planification stratégique de l’armée. Et, selon la radio militaire israélienne, la délégation palestinienne comprenait le colonel Jibril Rajoub chef du service de la sécurité préventive palestinienne en Cisjordanie, et son homologue pour la bande de Ghaza, le colonel Mohammad Dahlan, ainsi que le chef de la Sécurité publique pour la bande de Ghaza, le général Abderrazak Al-Majaïda et son homologue pour la Cisjordanie, le général Haj Ismaïl.
Au plan diplomatique, Shimon Peres, le ministre israélien des Affaires étrangères a pressé jeudi les Palestiniens de prendre des mesures immédiates pour parvenir à un cessez-le-feu, au lendemain de l’échec de la réunion de la haute commission de sécurité. Le chef de la diplomatie israélienne a toutefois affirmé qu’ «on pouvait comprendre qu’il est difficile pour les Palestiniens de prendre toutes les mesures nécessaires prévues par le plan Tenet, il y a des choses qui prennent du temps comme procéder à des arrestations». George Tenet, le directeur de la CIA, avait rédigé en juin un mémorandum établissant un mécanisme de cessez-le-feu entre Palestiniens et Israéliens, et qui n’a pas été appliqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *