Paris sous le choc : plus de 120 morts dans des attentats sans précédent

Paris sous le choc : plus de 120 morts dans des attentats sans précédent

 Le drame a coûté la vie à au moins 120 personnes et blessé 200 personnes dont 80 grièvement atteints. 

Au moins six attaques simultanées à l'arme automatique ou à l'explosif ont été menées dans des quartiers très prisés les soirs de week-end, notamment au bataclan une salle de spectacle où quelque 1.500 spectateurs étaient présents. 

Un attentat suicide a également ont eu lieu au Stade de France au nord de la capitale, où se déroulait un match amical de football France-Allemagne auquel assistait François Hollande.  

Les quatre assaillants du Bataclan sont morts lors de l'assaut donné par les forces de l'ordre, dont trois en actionnant leurs ceintures d'explosifs. Près du Stade de France, un kamikaze a aussi trouvé la mort en se faisant exploser.

Devant l'ampleur des événements, les autorités ont recommandé aux habitants de la capitale d'éviter de sortir, sauf nécessité absolue, et les hôpitaux de Paris ont déclenché leur plan d'urgence. Ecoles et équipements municipaux, notamment sportifs, resteront fermés samedi.  Dans une allocution télévisée, le président a décrété l'état d'urgence sur tout le territoire et ordonné des renforts militaires. «C'est une horreur», a-t-il dit, en déplorant «des attaques terroristes sans précédent». 

Il a aussi mentionné le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières. M. Hollande, qui a annulé un déplacement dimanche en Turquie pour un sommet du G20, s'est immédiatement rendu au Bataclan où il a promis un «combat impitoyable» contre le terrorisme.   Un conseil des ministres exceptionnel s'est tenu au palais présidentiel de l'Elysée, et M. Hollande réunira un conseil de Défense samedi matin. Le parquet antiterroriste a été saisi.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a aussitôt condamné des «attaques odieuses et abjectes» et appelé «les musulmans de France à prier pour que la France puisse faire face à cette terrible épreuve dans le calme et dans la dignité».  Les condamnations sont aussi venues rapidement du monde entier.

Le président Barack Obama a promis que les Etats-Unis allaient aider la France à «traduire les terroristes en justice», le Kremlin a dénoncé des attaques «inhumaines», la chancelière allemande Angela Merkel s'est dite «profondément choquée» par ces attaques «à l'évidence terroristes».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *