Périscope : Attention à l’amalgame

Washington vient de réaffirmer qu’elle gardait l’option de lancer unilatéralement une action militaire contre l’Irak, malgré la réticence de la communauté internationale au recours à la force pour renverser Saddam Hussein. Pour justifier ce choix, les Etats-Unis et leur allié, la Grande-Bretagne, font valoir que Baghdad serait en mesure de développer une munition nucléaire sommaire dans les cinq années à venir si le programme irakien n’était pas mis immédiatement en échec.
De telles affirmations sont très contestées au sein même des services d’évaluation dans les pays occidentaux. Ce qui fait dire à de nombreux observateurs que, finalement, la question de l’arsenal irakien de destruction massive n’est qu’un prétexte. Le monde et les Arabes en particulier, le savent bien : l’Irak est essentiel pour les Etats-Unis à plus d’un titre. Possédant d’énormes réserves pétrolières, permettant d’affaiblir dans la même dynamique aussi bien l’Arabie Saoudite que l’Iran et la Syrie, une présence militaire américaine à Baghdad entraînerait la garantie d’un contrôle absolu sur toute la région et sur son pétrole. Encore une fois, aucune preuve n’a été présentée par les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne d’une aide irakienne aux réseaux d’Al Qaïda et rien ne permet d’affirmer que Saddam Hussein finance le terrorisme. Entretenir l’amalgame en confondant le président irakien avec Oussama Ben laden est très dangereux.
Cette démarche ravive le scepticisme des peuples arabes et renforce le camp de tous ceux qui continuent à croire, contre toute raison, que la tragédie du 11septembre n’a jamais existé ou qu’elle est tout au plus le fruit d’un vaste complot anti-arabe.
Saddam Hussein est certes un dictateur. Mais est-ce une raison pour justifier des ingérences extérieures dans les affaires du peuple irakien, seul juge et maître de son destin et du choix de ses dirigeants. Toute action, quelle qu’elle soit, doit s’inscrire dans une volonté internationale collective, qui préserve de la partialité et des actions unilatérales, assure la transparence des décisions et place chacun face à ses responsabilités.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *