Périscope : Croisades

L’obstination de l’Occident à confondre terrorisme et Islam ne fait qu’accroître le sentiment des Arabes, en particulier, et des Musulmans, en général, qu’ils font l’objet de nouvelles croisades. C’est, en effet, à une véritable persécution intellectuelle qu’ils sont confrontés. Le conflit des civilisations est désormais partout, avec les conséquences dramatiques que nous connaissons.
Le tort patent porté aux Arabes, à leurs croyances, foi et liberté, provoque des effets pervers qui confondent tous ceux qui justifient leurs réactions par la nécessité de se défendre. Notre apport à la civilisation universelle est minimisé à travers le rejet de la pluralité culturelle, la montée du racisme, du chauvinisme et de la xénophobie.
Les Byzantins disaient que les deux plus grandes civilisations sur terre étaient l’empire byzantin et l’empire des Arabes. Un évêque grec-orthodoxe, George Khodr, écrivait récemment qu’il souhaitait que « les occidentaux disent un jour que les deux régions les plus civilisées du monde sont l’Occident et le monde musulman. Cela nous ferait plaisir, nous les Chrétiens arabes». Car, il existe aussi des Arabes qui ne sont pas musulmans. C’est ce qui semble échapper à de nombreux Occidentaux qui vont jusqu’à confondre tenue vestimentaire et appartenance religieuse, comme cela est arrivé à des Sikhs vivant aux Etats-Unis, au-lendemain des attentats du 11 septembre. Évidemment, nombreux sont ceux qui condamnent en Occident, se solidarisent avec les Arabes et les Musulmans et reconnaissent leur apport à la pensée humaine. Mais, c’est à nous de contrer ce clash des civilisations. Comment ? En entrant nous-mêmes et de plain-pied dans la civilisation moderne. En sortant de notre pauvreté matérielle et spirituelle. De notre analphabétisme. En combattant nos systèmes rétrogrades. En revendiquant tout ce qui fait notre grandeur et en assumant nos différences.
Ensemble contre la bêtise humaine doit être notre mot d’ordre pour combattre tous ceux qui s’obstinent à confondre terrorisme et Islam. Autrement, nous allons être dévoré les uns après les autres. Aujourd’hui, c’est l’Irak, demain ce serait la Syrie, l’Iran, … Il faut barrer la route à tous les projets colonial-sionistes. Nos valeurs et notre culture en dépendent. Il y va même de notre survie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *