Périscope : Israël en danger de paix

Le gouvernement israélien est menacé d’éclatement faute d’accord sur le nouveau budget. L’enveloppe allouée aux colonies en territoires palestiniens au détriment de l’assistance sociale aux couches défavorisées est considérée comme inappropriée par les Travaillistes, poussés vers la porte par un Sharon plus arrogant que jamais. En Israël, la situation économique et sociale est très mauvaise. Elle ne cesse de s’aggraver sous l’impact de l’Intifada, qui a accentué l’écart entre les riches et les pauvres, et du programme de contre-réforme sociale appliqué par Sharon. Le tourisme n’existe plus en tant que secteur. De nombreuses entreprises ont été fermées. D’autres ont quitté le pays pour aller s’implanter ailleurs.
Les conséquences sociales de l’Intifada du peuple palestinien sont particulièrement graves comme le montre la forte augmentation du taux de chômage et la dégradation du pouvoir d’achat des Israéliens.
Ce qui n’empêche pas le gouvernement d’encourager la construction de nouvelles colonies dans les territoires occupés, attisant la colère des Palestiniens et accentuant davantage les blocages de la société israélienne. Nous connaissons l’itinéraire de Sharon.
Sa vie durant, il a été un opposant déterminé à toute concession au sujet des territoires palestiniens occupés et à toute négociation susceptible d’aboutir à une paix juste et durable au Proche-Orient. C’est un sanguinaire qui a beaucoup de sang sur les mains étant personnellement à l’origine de nombreux massacres contre des civils arabes. Rappelons-nous Sabra et Chatila. Sharon ne veut pas de paix. Il est convaincu qu’à terme, elle menacerait Israël dans son existence même. Ne dit-on pas qu’Israël est «en danger de paix». C’est pourquoi il s’évertue à créer des situations qui perpétuent les tensions en réoccupant les territoires autonomes et en y menant un véritable génocide contres des populations civiles désarmées.
La situation est absolument catastrophique. Les bombardements et le blocus ont détruit l’infrastructure économique du peuple palestinien qui vit dans un grand dénuement et une pauvreté totale. Il est militairement encerclé et sous le joug d’une occupation barbare qui risque de perdurer et même de s’aggraver. Pour preuve, le nouveau budget militaire et l’enveloppe consacrée aux implantations juives en Palestine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *