Perquisitions en Belgique chez les proches d’une kamikaze morte en Irak

"Il y a des perquisitions dans le cadre d’une enquête sur une femme belge qui a commis un attentat-suicide en Irak", a indiqué à l’AFP la porte-parole du parquet fédéral, Leive Pellens, se refusant à donner plus de détails pour l’instant.
Selon les radios belges, l’attentat a eu lieu il y a quelques semaines dans la région de Bagdad et a fait cinq ou six victimes.
Les perquisitions ont lieu chez les proches de la kamikaze, dans les villes de Bruxelles, Anvers (nord), Charleroi (sud) et Tongres (est). Au moins une personne a été interpellée à Bruxelles.
La police surveillait cette famille depuis quelque temps, mais aurait accéléré l’opération suite à une fuite de l’information sur la radio française RTL mardi.
La kamikaze était une Belge convertie à l’islam après son mariage avec un islamiste radical. Selon les medias belges, il s’agirait de la première femme résidant en Europe impliquée dans une telle action.
Selon Mme Pellens, cette femme "n’était pas connue des services de police". L’enquête est menée par le juge antiterroriste Daniel Franssens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *