Plus de 100 morts dans une série d’attaques à Bombay

Plus de 100 morts dans une série d’attaques à Bombay

«Des terroristes inconnus» ont ouvert le feu dans «au moins sept ou huit endroits» de la capitale financière de l’Inde, a indiqué un des responsables de la police locale, A.N Roy, à la chaîne de télévision NDTV. Une centaine de personnes ont été tuées, a indiqué jeudi matin A.N. Roy, cité par l’agence indienne Press Trust on India (PTI). La chaîne de télévision NDTV Channel a également fait état de 100 morts et de 110 blessés tandis que l’autre chaîne IBN Live a cité un bilan de 87 morts.  Un précécent bilan du gouvernement de l’Etat du Maharashtra faisait état de 78 morts, avec un nombre de blessés compris entre 200 et 350, selon les estimations fournies par les agences. Peu après 22h30 heure locale (17h00 GMT) mercredi, plusieurs hommes armés d’AK47 (Kalachnikov) ont attaqué la gare centrale de Bombay, ouvrant le feu et lançant des grenades, faisant au moins 10 morts. Des fusillades ont également eu lieu à l’hopital Cama, dans le sud de Bombay, et l’explosion d’un taxi piégé dans le sud-est de la ville a fait trois morts, selon la police. Ces attaques coordonnées ont également visé deux des plus prestigieux hôtels de la ville, le Taj Mahal et le Trident, où des clients ont été pris en otage. Ces attentats ont été revendiqués au nom d’un groupe islamiste se présentant comme les Moujahidine du Deccan. Les forces de sécurité sont intervenues tôt jeudi matin dans l’hôtel Taj Mahal, réussissant apparemment à libérer des clients retenus à l’intérieur. Peu après, un incendie s’est déclaré dans les étages supérieurs du palace. Deux des assaillants ont été tués, a indiqué la police.Des explosions et des tirs étaient encore entendus vers 09h00 locales (3h30 GMT). Le chef de la division antiterroriste de Bombay, Hemant Karkare, a été tué ainsi qu’au moins 10 autres membres des forces de sécurité. Un autre immeuble, la Nairman House, immeuble de bureaux abritant le centre juif a également été attaqué, une famille et un rabbin étant retenus jeudi à l’intérieur par des hommes armés, a indiqué le président de la Fédération juive d’Inde, Jonathan Solomon.
Un Japonais a été tué et un autre blessé dans les fusillades et explosions, a annoncé le ministère japonais des Affaires étrangères, et au moins deux Australiens ont été blessés, selon le ministère australien des Affaires étrangères. Un «fonctionnaire» de l’Union européenne a été blessé, a annoncé le parlementaire européen Ignasi Guardans dans une déclaration à la radio publique espagnole. Selon le site web de la BBC, un député européen britannique, Sajjad Karim, était également dans cet hôtel.
Il a vu un tireur ouvrir le feu dans le couloir. «J’ai vu un homme à pied qui portait une arme genre fusil-mitrailleur. Il a tiré, des gens sont tombés à côté de moi», a-t-il dit. Un client britannique a raconté à une chaîne locale de la télévision indienne qu’il avait été pris avec une douzaine d’autres personnes par deux hommes armés et conduit avec le groupe vers les étages supérieurs de l’hôtel. « Ils étaient très jeunes, en fait comme des enfants, ils portaient des jeans et des T-shirts. Ils ont dit qu’ils voulaient tous ceux qui avaient des passeports britanniques et américains», a-t-il expliqué, ajoutant qu’il avait réussi à s’enfuir avec un autre otage au 18e étage.


• Phil Hazlewood (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *