PROMO ALM
PROMO ALM

Plusieurs milliers de touristes affluent en Libye pour observer l’éclipse


Selon le ministère, plus de 7.000 visas ont été délivrés à des visiteurs étrangers de 47 nationalités, qui sont arrivés par avion (4.000 environ) et par bateau (3.000 environ). Des Italiens, des Espagnols et des Australiens figurent parmi les visiteurs.

C’est la quatrième éclipse totale du soleil depuis le début du XXIème siècle. Elle sera observable sur quatre continents, de la pointe nord-est du Brésil à l’Asie Centrale.

"La Libye présente les meilleures conditions d’observation de l’éclipse, qui sera visible 7,4 minutes à Wao Namous (2.000 km au sud de Tripoli) et 3,58 minutes à Battan (nord-est de la Libye, à la frontière égyptienne)", a indiqué le ministre libyen du tourisme Ammar el-Latif.

La zone de Wao Namous a été réservée aux chercheurs. Quatre-vingt dix chercheurs y ont participé mardi à une conférence sur le phénomène, a indiqué le ministère du tourisme.

Les astronomes amateurs ont été transportés par avions et autocars à al-Bordi et Ouest el-Ghaba, à 1.600 km à l’est de Tripoli.

Le ministère libyen du tourisme veut profiter de l’éclipse pour relancer l’activité touristique délaissée depuis plus de trente ans, au profit du pétrole et de l’industrie.

Les amateurs d’astronomie seront logés dans des villages de toile, luxueusement équipés, dressés dans le désert, a confirmé à l’AFP Abdel Razak al-Rouched, directeur d’une agence de voyages.

Parmi les observateurs déjà sur place figurent des experts de la Nasa, dont Alfred Asbenac, qui observera à cette occasion la 19e éclipse solaire de sa carrière. Dimanche dans une conférence à Tripoli, il avait prédit qu’une nouvelle éclipse serait visible en Libye en 2027 à partir du littoral.

Des chercheurs français de l’Institut d’astrophysique de Paris se trouvent également en Libye et tiennent un carnet de route quotidien sur un site internet.

Le ministère libyen des Affaires religieuses a appelé les fidèles à célébrer mercredi la "prière de l’éclipse" dans toutes les mosquées du pays afin, a-t-il dit, "de chasser le mal qui pourrait s’abattre" sur les Libyens du fait de la disparition du soleil, assimilé à un signe maléfique par certains croyants.

Plusieurs centaines de milliers de lunettes spéciales ont été mises à la disposition des élèves libyens pour qu’ils observent l’éclipse sans se brûler les yeux.

La télévision a multiplié les mise en garde à la population afin qu’elle évite de regarder le soleil sans protection pendant les quelques minutes d’éclipse.

L’éclipe sera aussi observée en Israkl où elle doit se produire mercredi de 11H35 locales (09H35 GMT) à 14H15 locales (12H15 GMT) et couvrira, vue d’Israkl, jusqu’à 83% du soleil.

Des superstitieux y voient "un signe du ciel", alors que le parti centriste Kadima du Premier ministre Ehud Olmert, se prépare à célébrer sa victoire.

En Egypte, l’éclipse, un événement qui se produit une fois tous les 200 ans dans la région, devait être observée dans l’ouest du pays, à la frontière libyenne.

Une éclipse totale sera visible notamment à Salloum et Marsa Matrouh à 12H40 locales (10H40 GMT). Elle sera partielle vue dans d’autres villes, selon Anas Mohamed Ibrahim, directeur de l’Institut égyptien pour les études astronomiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *