Prise d’otage à Sydney : L’Australie pleure ses morts

Prise d’otage à Sydney : L’Australie pleure ses morts

Après la dramatique prise d’otage d'un café à Sydney, l'Australie pleurait ses morts mardi 16 décembre 2014. Commencée 16 heures plus tôt au Lindt Chocolat café, la prise d'otages s'était soldée par la mort de deux personnes et de l'auteur des faits. 

Les unités d'élite de la police en tenue commando avaient donné l'assaut aux premières heures mardi 16 décembre 2014, après avoir entendu des coups de feu dans l'établissement situé au centre de la plus grande ville d'Australie. 

Le preneur d'otages, identifié par les médias australiens comme étant Man Haron Monis, un homme de 50 ans d'origine iranienne, a été tué dans l'échange de tirs qui a suivi. 

Deux des otages, Tori Johnson, 34 ans, le gérant du Lindt Café, et Katrina Dawson, une avocate de 38 ans mère de trois enfants, ont également péri. Six personnes ont été blessées.


Il y avait au total 17 otages dans le café.

Quelques heures avant l'assaut policier, cinq personnes avaient réussi à échapper à la vigilance du preneur d'otages. Selon la presse locale, il s'agissait d'un islamiste radical qui avait dans le passé envoyé des lettres d'injures aux familles de soldats morts en opérations. Arrivé en 1996 en Australie grâce au statut de réfugié, il vivait dans la banlieue de Sydney. Il s'était converti du chiisme au sunnisme, selon son propre site internet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *