Procès Saddam : l’audience suspendue pour des tractations avec la défense

Un des avocats de la défense a proposé ses bons offices pour amener ses collègues à reprendre leur place dans la salle d’audience.
Le président du tribunal Rizkar Amine a alors suspendu l’audience pour permettre ces tractations.
Au moins trois témoins devaient être entendus immédiatement après la reprise du procès.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *